Quelle ceinture lombaire choisir ?
quelle ceinture lombaire choisir

Douleurs lombaires : attention au surpoids

L’obésité est un facteur de risque majeur d’apparition de douleurs lombaires avec irradiations et cela quel que soit l’âge d’apparition de l’obésité.

douleurs lombaires et obésitéDes chercheurs finlandais viennent de réaliser une étude transversale et longitudinale pour examiner l’association entre l’évolution du poids tout au long de la vie et le risque d’apparition de lombalgies communes et irradiantes. Ils ont publié leurs résultats dans le British Medical Journal Open.

Les auteurs ont utilisé les données d’une enquête nationale de santé réalisée à partir d’un échantillon d’hommes recrutés lors du service militaire obligatoire. Au total, 1.385 hommes ont été suivis pendant 20,5 ans.
Les auteurs ont recueilli les mesures d’obésité générale et abdominale (poids, taille, tour de taille) tous les 10 ans de 20 à 50 ans ainsi que l’apparition de douleurs lombaires auto déclarées et cliniquement diagnostiquées. L’âge moyen à l’inclusion état 19,7 ans et le BMI était de 22,3. 28,4% avaient eu un épisode de lombalgies dans les 30 jours précédant l’enquête dont 11,4% avec irradiations. Le poids augmentait de façon linéaire tout au long du suivi.
L’IMC à 20 ans est un facteur prédictif d’apparition de douleurs lombaires avec irradiations : on retrouve une augmentation de 26% (IC95%= [8%-46%]) du risque d’apparition pour chaque augmentation du BMI de 3,0 kg/m2 (=une déviation standard).

De même, l’obésité au cours de la vie était associée à l’apparition de lombalgies irradiantes (+23% par déviation standard, IC95%= [3%-48%]). Aucune association n’a été retrouvée pour les lombalgies communes.
Les lombalgies irradiantes sont liés à la compression physique des terminaisons nerveuses qui sillonnent le long de la colonne vertébrale. Ces compression des nerfs sont à l’origine des épisodes de sciatique et de cruralgie; afin de traiter ces douleurs de sciatique et de cruralgie, il convient de proposer un dispositifs d’étirement de la zone lombaire L3 L4 L5 S1.

Typiquement, il peut être intéressant de tester le système AirLOMB qui va agir sur les douleurs lombaires sans effet secondaire ni accoutumance !

Alors que les lombalgies représentent la principale cause d’incapacité dans le monde, à l’origine d’un tiers des invalidités, ces résultats soulignent à nouveau la nécessité de lutter contre l’épidémie d’obésité, notamment chez les jeunes ! Cela limiterait fortement les risques de douleurs lombaires avec le vieillissement.

Références :
Heikki Frilander, Svetlana Solovieva, Pertti Mutanen, Harri Pihlajamäki, Markku Heliövaara, Eira Viikari-Juntura
Role of overweight and obesity in low back disorders among men: a longitudinal study with a life course approach
BMJ Open. 2015; 5(8): e007805.
Retrouver l’article en ligne
Date de publication : 14 Sep. 2015

Commentaires (2)

  • Avatar

    sweetlilou

    |

    Un autre conseil primordial concerne la position de la tête, puisque c’est d’elle, et plus précisément de la nuque que partent toutes les douleurs. Il faut absolument respecter la courbure naturelle de la colonne cervicale, autrement dit toujours conserver la tête bien alignée avec le cou pendant votre sommeil. En savoir plus sur:http://mal-de-dos.confort-domicile.com/

    Reply

    • Avatar

      admin

      |

      Effectivement, nous sommes en accord avecc cette remarque. D’ailleurs, AIRLOMB va bientôt lancer deux produits pour les cervicales, un oreiller et un collier avec effet d’étirement vertical !

      Reply

Laisser un commentaire