Quelle ceinture lombaire choisir ?
quelle ceinture lombaire choisir

Comment soulager le mal de dos ?

Comment peut-on arriver à soulager le mal de dos de 80 % des français quand ils courent ?

soulager le mal de dosA quelque niveau qu’il soit, il convient de mettre en oeuvre des solutions pour soulager le mal de dos, car il est est pénible et très handicapant. La douleur est plus ou moins sourde et elle rend les mouvements difficiles et dégrade votre qualité de vie. En effet, le dos est un composant primordial de l’anatomie humaine. Il permet les mouvements de torsion et de flexion, et assure la mobilité de l’ensemble du squelette, soutien le buste, etc. Au cœur de la mécanique, le rachis (appelé aussi « colonne vertébrale »), composé de 24 vertèbres (7 cervicales, 12 dorsales, 5 lombaires) séparées par des disques intervertébraux. La colonne vertébrale n’a pas seulement un rôle mécanique, elle assure aussi un rôle protecteur puisqu’elle renferme la moelle épinière. Un réseau complexe de tendons, nerfs et muscles vient ensuite se greffer sur le rachis pour assurer la solidité de l’ensemble et permettre les mouvements. Au final, le dos est, vu de l’extérieur, un extraordinaire mécanisme de précision. C’est aussi ce qui peut faire sa faiblesse. Une musculature un peu insuffisante, un  tassement  des vertèbres, un problème articulaire, des douleurs post-traumatiques… Les raisons d’avoir mal au dos sont nombreuses et difficiles à trouver. D’autant plus que les situations qui génèrent les douleurs peuvent aussi être variées : faux mouvement, travaux physiques, traumatisme… Pire, des éléments apparemment sans lien et extérieurs comme le stress peuvent se révéler désastreux pour notre dos. Mais la cause principale du mal de dos n’est peut-être pas celle à laquelle on aurait pensé en premier lieu !

Faire du sport pour soulager le mal de dos

C’est la sédentarité qui est aujourd’hui la cause la plus courante de mal de dos. Ce qui remet largement en balance les « mauvaises » habitudes des Français, plus enclins à ne plus bouger du tout quand ils ont mal au dos, voire à ne pas bouger a priori, car ils pourraient avoir mal au dos ! C’est même devenu un enjeu de santé publique.

soulager le mal de dosPour se muscler, dos compris, le sport est la meilleure activité possible. C’est aussi l’exercice physique qui permet d’acquérir une meilleure mobilité et une meilleure souplesse, et un meilleur équilibre aussi, trois des clés d’un physique qui respire la santé. « La pratique d’une activité physique régulière contribue à une meilleure récupération et à un plus grand bien-être des personnes qui souffrent du dos », conclut ainsi le document du ministère de la Santé. D’accord. Mais quel sport faut-il pratiquer ?

Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, douleur au dos et course à pied semblaient, de l’opinion générale (médecins compris), incompatibles. Vous avez mal au dos ? Ben raccrochez les baskets ! La course à pied « trop traumatisante », générant trop d’impacts, était même parfois placée sur le banc des accusés. Pour soulager le mal de dos, on lui préférait des sports « portés », comme le vélo ou la natation, supposés moins traumatisants.. Aujourd’hui, on est largement revenu sur cette idée reçue. Même les sports asymétriques ou la course à pied sont désormais compatibles avec les lombalgies.

Savoir s’arrêter pour mieux repartir

Pour autant, ce n’est pas parce que mal de dos et course à pied ne sont pas incompatibles sur le papier qu’il faut se forcer ou faire fi des signaux envoyés par notre organisme. Une douleur au dos n’est jamais anodine et elle ne va pas disparaître comme par enchantement, avec ou sans course à pied. Il est évident que quand la douleur rend la moindre foulée impossible, il n’y a pas d’autres options que d’arrêter… et consulter. Seule une consultation médicale poussée permettra au médecin d’identifier l’origine des douleurs, de poser un diagnostic et… de traiter. Des examens complémentaires seront peut-être nécessaires, tout comme un passage chez le kinésithérapeute, l’ostéopathe et/ou le podologue. À ce stade, il s’agit surtout de soulager le mal de dos, mais aussi d’identifier le problème pour le régler sur le fond. En parallèle, il peut être vivement conseillé de travailler sa musculature dorsale et abdominale via des exercices ciblés et en intégrant à sa routine d’entraînement quelques séances de gainage ou de core training. Il n’est pas inutile non plus de travailler la souplesse du dos, là encore par le biais d’exercices ciblés. Enfin, aux traitements allopathiques, aux séances de manipulation (chez un kiné ou un ostéopathe) et de musculation s’ajoute une remise en forme plus globale (hygiène de vie, sommeil, gestion du stress…), mais aussi un changement d’habitudes quand celles-ci sont directement responsables des douleurs. Ce peut être une literie à changer, une position en voiture à améliorer pour celles et ceux qui font beaucoup de route, un geste à modifier (quand on porte régulièrement des cartons, par exemple), etc. Votre médecin (ou votre kiné) sera votre principal allié pour déceler ce qui dans votre comportement (au travail, dans les loisirs, à la maison) peut induire lombalgies, cervicalgies et autre douleurs au niveau du dos. Quant à la course, elle peut tout à fait être reprise dans de meilleures conditions (sauf avis médical contraire bien entendu) une fois que les douleurs ne la rendent plus impossible. Mais là aussi, il faut adopter de bonnes attitudes. Un mauvais chaussage, un terrain trop dur ou un entraînement mal conduit (sans échauffement ni retour au calme, par exemple) peuvent générer tensions dorsales et douleurs. Même si vous n’avez encore jamais souffert du dos, adopter de bonnes habitudes de course peut prévenir des douleurs futures.

Pour en savoir plus comment soulager votre mal de dos

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire