Quelle ceinture lombaire choisir ?
quelle ceinture lombaire choisir

Ceinture lombaire et prévention des lombalgies

prévention des lombalgiesTrois personnes sur quatre ont souffert, souffrent ou souffriront de douleurs lombaires au cours de leur existence. La pathologie lombaire est la première cause de handicap dans la population salariée de moins de 45 ans.

Elle est l’une des premières causes d’arrêt du travail et représente, dans la vie de tous les jours, une gêne ou un handicap pour les cas rares mais graves. Ses répercussions sur l’activité professionnelle sont importantes en coûts tant directs  qu’indirects tels que l’inaptitude, l’absentéisme ou les difficultés pour réaliser des tâches professionnelles ou des activités de la vie courante .
La ceinture lombaire  est un outil thérapeutique reconnu de prévention des lombalgies et largement utilisé dans ce cadre. Le port des CEINTURES LOMBAIRES est ancien . Les premières CEINTURES LOMBAIRES de contention à but esthétique remontent à 2000 ans avant notre ère ; Catherine de Médicis portait une CEINTURE LOMBAIRE thérapeutique en 1530. Actuellement, l’utilisation des CEINTURES LOMBAIRES comme moyen de prévention individuelle dans les activités professionnelles est en forte progression.

Environ 12 millions de ceintures lombaires ont été vendues aux Etats-Unis en 1994. Les raisons qui expliquent ces ventes importantes sont surtout liées aux positions d’entreprises qui encouragent leur port car elles sont incapables de réduire les causes des incapacités liées aux lombalgies. En effet, une démarche efficace de prévention des lombalgies est difficile et doit aborder les aspects techniques, les modes de production et l’organisation de l’entreprise . De ce fait, la prévention des lombalgies n’est pas envisagée systématiquement ou reste incomplète. Ceci explique le recours à des actions de prévention individuelle trop souvent préconisées ou spontanément adoptées par les salariés. Ces actions comportent, outre les CEINTURES LOMBAIRES, des conseils d’hygiène de vie tels que l’arrêt du tabac, la diminution du poids corporel et l’exercice physique. Leur impact sur la prévention des lombalgies est certain. La mise en pratique de ces conseils est bénéfique pour la santé en général mais, lorsqu’ils sont suivis en dehors d’une démarche de réduction des contraintes professionnelles, leurs effets sur la pathologie lombaire ne sont pas démontrés.

Laisser un commentaire